Détails

M. François Grosliere

se plaît à peindre ses femmes sur les thèmes du vin de la nature et du plaisir, peinture acrylique et craie grasse sur toile.

Une peinture graphique qui rassure par ses formes, fait sourire par son originalité, puissante et généreuses par leurs volumes, leurs couleurs et leurs formats. Si ses femmes n’ont pas de regard, c’est peut-être pour ne pas succomber à la tentation.

 

François Grosliere : Né à Clermont-Ferrand en 1961.

Après avoir fait les cours du soir des Beaux Arts de Clermont, suivit les cours de l’école Brassart à Tours pour devenir dessinateur publicitaire. Diplômé de l’école tourangelle, il fait ses premières armes à Paris pendant deux ans, puis reviens en 1987 dans sa région natale comme Directeur Artistique chez Publicis Cachemire à Clermont-Fd, antenne régionale du grand groupe. En parallèle, François Groslière n’a jamais laché ses outils de prédilection que sont les crayons, les feutres et ses pinceaux. François GROSLIERE expose ses toiles à Clermont- Fd, mais aussi à Paris, Lyon, Montpellier, Vichy…

 

  • En 1995, le plasticien expose ses tableaux pour la première fois à la Place aux arts à Clermont-Ferrand. La même année, il troque le support papier pour la toile et peint à l’acrylique et au pastel gras.
  • En 2000, François Groslière rend hommage à la femme en réalisant une série de madones aux courbes sensuelles et généreuses.
  • En 2007, le plasticien veut étonner et prouver qu’il sait dessiner des hommes et des regards. Les femmes pulpeuses cèdent la place pour quelque temps aux rugbymen aux yeux rivés sur la ligne de but. Le coup de pinceau diffère. Les tableaux représentent des joueurs en plein match ; l’action est plus enlevée.
  • En 2009, il expose ses œuvres lors du festival d’Avignon. À partir de cette année-là, par envie et par sollicitation, l’artiste accentue la fréquence de ses expositions : un mois à Paris, un mois à Marseille…
  • En 2010, il participe au Grand Marché d’art contemporain Paris-Bastille. L’artiste est alors repéré par la société Incidence, qui lui commande des dessins originaux à reproduire sur des produits dérivés (assiettes, sets de table, tasses…). François Groslière participe chaque année à cet événement majeur de l’art contemporain9.
  • Généreux, l’artiste offre « La goutte d’eau et le colibri » au Secours populaire. Il donne également l’une de ses toiles aux Blouses roses en 2013 à l’occasion des 70 ans de l’association. Le tableau est ensuite vendu aux enchères. Les bénéfices ont été reversés à un village de Madagascar afin de l’alimenter en eau.
  • La même année, il remet le Prix des peintres de rue de Clermont-Ferrand en tant que président du jury.
  • En 2014, il est présent au 14e Salon international de l’art contemporain à Marseille.
  • L’artiste expose ses toiles à Clermont-Ferrand, Lyon, Montpellier, Toulouse… Si le plasticien participe à des salons d’art à Paris ou Marseille, il présente aussi ses collections dans des villes plus modestes comme à Figeac ou Sarlat.
  • Hyperactif, l’artiste inaugure une nouvelle exposition tous les deux mois dans de nouveaux lieux : hôpitaux, cafés, mairies, casinos magasins haut de gamme… L’artiste aime surprendre et être là où l’on ne l’attend pas. Il accroche également ses créations dans des endroits insolites comme à l’abbaye de Brantôme ou dans un caveau de dégustation à Boudes.
Boutique en Ligne
François Groslière – boutique officielle de vente des reproductions sur toiles,
sur plexi, sur alu et poster des tableaux du peintre.

www.grosliere.biz